Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

NieA Senseï - Page 4

  • Voilà l'été....

    Pin it!

    Oui, je sais, l'été est là depuis le 21 juin... mais depuis hier soir à exactement 16h30, je suis officiellement en vacances d'été.

    Les Grandes Vacances.

    tumblr_lznmwkzvES1qlbj8uo2_250.gif

    Oui je l'avoue je fais ce boulot pour continuer à pourvoir dire chaque mois de juillet-août, depuis plus de 35 ans que je suis en GRANDES VACANCES! (et au passage j'emmerde ceux qui trouvent qu'on a trop de vacances, allez-y les gars, y'a des postes aux concours, vous gênez pas :p)

    Sinon que vais-je retenir de cette année, passée encore une fois en grande partie en grande section de maternelle?

    - qu'on peut "colorir", "viendre", faire un "pestacle", que le banc du milieu c'est le banc du devant de derrière (z'ont un côté Perceval les mater, dans le positionnement dans l'espace, je trouve XD)

    tumblr_mij24jhGNY1rpjsf8o1_400.gif

    - que d’envahir chez les gens qui n'ont rien demandé (Amérique, Australie, toussa...) ben c'est malpoli. La GS ça sait revenir aux basiques ^^

    Let-me-love-you.gif

    - qu'on ne peut pas tomber dans les pommes à l'école. Y'a pas de pommes....

    tumblr_mtos29AK3x1r4vcndo1_500.gif

    - que le bouton stop n'existe malheureusement toujours pas sur les élèves ("maitresse... maitresse.... maitresse.... maitresse.....") (sérieusement un jour je devrais compter jusqu'à où ils peuvent aller....)

    vs9kp17a.gif

    Bref, encore une fois, ils vont me manquer, mes gnomes.... mais j'en découvrirais d'autres l'an prochain, au gré de mes pérégrinations ^^

     

    Et bonnes vacances à ceux qui y sont, en ont ou vont en avoir ^^ Bon courage aux autres ^^

  • Comment pécho chez les bonobos...

    Pin it!

    Je tiens avant toute chose ici m'excuser auprès des bonobos, dont les pratiques sociales n'ont rien à voir avec celles des humains, ni avec elles que les humains pensent avoir (ou pensent que les bonobos ont...). Nos proches cousins sont dans le titres uniquement pour la rime (et un peu autre chose aussi, mais ce serait insultant pour les bonobos, je trouve....)


    Il y a une semaine j'ai lu sur twitter un live-reblog lecture d'un livre... et ensuite un article dessus, un livre qui prétend donner des conseils aux jeunes filles pour draguer (en gros). Y'a le même en version garçons.
    Soyons claires tout de suite: ce que j'ai lu m'a fait rire jaune... voir me demander à qui s'adressait vraiment ce livre (officiellement les adolescentes... ahum....).


    Comme cela fait une semaine, il y a amplement eu le temps d'avoir des avis, et pour savoir de quoi je aprle, je vous conseille de lire ici et ici.
    Oui, je n'ai pas envie de revenir sur tout parce que tout est ridicule... même dans les années 60 c'était ridicule ces conseils...
    Non, cela fait une semaine qu'une des petites phrases, symbolique du ton du livre me traine dans la tête:


    "S'il se montre blessant verbalement avec toi pour rigoler, ne réagis pas violemment mais réagis systématiquement"
    "Même si tu lui plais il arrive qu'un garçon lâche de l'agressivité. C'est comme 1 chat ou 1 chien qui aime mordiller ses compagnons de jeu"
    "Mais le risque c'est qu'il lui arrive de mordre vraiment."
    "SI c'est en public, quitte le groupe aussitôt en disant que tu as autre chose à faire, SANS MONTRER QUE TU ES TOUCHEE"

    Et là, deux choses...
    1 - Pardon? Je dois faire comme si de rien n'était? Tu as raisons mon gars... D'où je dois m'écraser?
    Si globalement ceci dit, ce conseil devait s'appliquer à chaque relation en groupe, sans distinction de sexe, pourquoi pas... il y a un petit côté flegme britannique ou zenitude samourai dans cela... "never complain, never explain", comme dirait cette brave Elisabeth...
    Sauf que en fait non, et c'est là que ça ne va pas. En plus moi, avec mes origines latines, je viens plutôt d'une culture où on s'exprime, Môssieur... on claque les portes, on exagère... on a un certain sens du spectacle... alors ton conseil tu peux te le carrer où je pense.


    2- Et ici je vais m'adresser aux garçons. Oui, à vous messieurs. Je sais bien qu'on parle de féminisme, de société patriarcale et que vous vous dites, pour certains, que ça ne vous concerne pas, c'est sur vu comme ça vous vous en sortez bien...


    MAIS BORDEL? ça ne vous dérange pas non plus d'être finalement traité comme des mômes dans cette histoire... pardon comme des chatons ou des chiots?


    Déjà toi, monsieur, t'as jamais du avoir de chat ou de chien à élever, parce que manifestement, tu ne laisses pas non plus un animal te mordiller... au cas où tes notions d'éthologie sont faibles (et manifestement vu le niveau en psychologie humaine ce n'est pas étonnant) lorsque tu as un chat ou un chien, tu dois t'affirmer, et montrer que , en gros, le chef de meute, c'est toi. D'où tu as vu un chef de meute se laisser mordre toi?
    En ce temps de passage du bac, je dirais capacité à manier la métaphore: 0 (et encore c'est parce que les notes négatives sont interdites.)


    Ensuite, vous les hommes... c'est si confortable que ça de se faire traiter de débile immature? Pas capable de retenir ses envies/pulsions à longueur d'injonctions machistes? Voir justifier tous vos actes par un "non mais c'est normal c'est la nature, c'est juste comme ça"? Nan parce que genre, mes élèves de 6 ans, grande section de maternelle, ils ont plus le sens des responsabilités alors (même si ils essayent toujours de louvoyer genre "je n'ai pas fait exprès/ c'est lui qui... " mais vu l'efficacité huhuhu).

    Maintenant, je vais extrapoler plus loin, volontairement, sur ce que cela nous enseigne... beaucoup plus loin... genre j'ai plutôt été habitué à analyser le monde façon marxiste/classe sociale toussa... regardez bien ce que cette vision du monde provoque.

    D'un côté les filles, les femmes qui reçoivent comme injonction de s'écraser, en gros. Vous êtes intelligente, mais il faut la jouer modeste, allez, c'est pas grave.

    De l'autre les garçons, qui reçoivent comme code "Ok, vous êtes fort mais au fond de grands gamins, vous ne réfléchissez pas encore trop avec votre cerveau". Et au fond, un gamin c'est quoi? C'est quelqu'un de dépendant, quelqu'un qui n'a pas de rôle citoyen à jouer encore...

    Ouais, vous commencez à la voir l'idée? Regardez aussi qui nous casse les noix à déblatérer à longueur de journée sur "la théorie du genre", qui veut ranger la société dans des cases.

    Qui a un intérêt que fondamentalement, les gens aient une piètre opinion d'eux... ne se sentent pas réellement en force pour s'affirmer... vous la voyez l'idée, sur un schéma global? Vous commencez à percevoir pourquoi ce modèle, ce schéma a besoin de se reproduire à l'infini? Même sous couvert de féminisme (attendez, dire aux filles qu'elles sont plus intelligentes que les garçons toussa, c'est du féminisme pour certains...).

    C'est pas que j'ai envie de fredonner l'Internationale moi, mais presque... ^^

  • Moi et ... les réseaux sociaux

    Pin it!

    Je ne sais pas vous, mais personnellement je dois avoir un compte le plus souvent inactif, dans n'importe quel truc appartenant à la grande familles des "réseaux sociaux".
    J'ai un compte Facebook (enfin 2 même...) un Twitter( qui ne me sert plus à grand chose, même si j'y reviens sporadiquement après l'avoir utilisé abusivement pendant un peu plus d'un an....), un Tumblr, un Pinterest (qui me sert pour des idées au boulot), un Google+, un Livejournal et même.... un compte MySpace (si, si,si...)(il ne m'a jamais servi à rien ceci dit....). Sans compter mon compte msn quand msn existait encore, et mes comptes Skype et Line (mais ça c'est pour téléphoner ou communiquer avec ceux qui sont loin... très loin...)

    Quand-ma-collègue-demande-qui-est-le-con-qui-a-encore-coincé-la-photocopieuse-avec-du-rhodoide-qui-passe-pas-putain-on-le-sait-pourtant.gif


    Ce qui m'interpelle, dans tout ça, c'est que j’en utilise p'têt 3 à peine pour créer du lien social réellement, même virtuel. Enfin pas si virtuel que ça, parce que les seules personnes avec qui je communique sont les gens que je connais dans la vraie vie. Sinon mes comptes sont tellement bloqué et je suis tellement asociale sur internet que parler de "réseau" est un peu... utopique.

    Ce qui m'amuse surtout, c'est de regarder fleurir ces systèmes l'un après l'autre et plus ou moins... perdre de l'intérêt à peu près aussi vite (pour moi comme pour les autres utilisateurs). Bien sûr, certains résistent comme Facebook, où j'ai un compte depuis 2007 (mais enfin FB c'est compliqué) et dans une moindre mesure Twitter (actuellement)

    tumblr_inline_n4zt0fN2vP1qafrh6.gif


    J'ai aussi le cas Tumblr, chez qui je suis, mais où je ne comprends pas toujours l'intérêt. C'est quoi, un truc pour poster de jolies images (c'est plutôt cool mais un peu brouillon), une plateforme de blog (mais on dirait le Twitter du blog alors, parce que pour retrouver un truc....) ou un simili Facebok où les gens racontent leur vie dans des posts, des gifs ou comble de la modernité, des tags mode hashtag (les trucs avec ça # devant le mot, même Facebook s'y est mis....). Moi mon gros problème avec Tumblr dans ce cas, c'est qu'on a l'impression que c'est anglais obligatoire, et que si la langue de Shakespeare ne me pose pas de problème à lire, c'est plus compliqué pour moi d'y manier la répartie spirituelle. Résultat je lâche l'affaire, et je fais beaucoup de reblog des autres posts. C'est joli, c'est sympa, mais fondamentalement c'est vain.
    En fait Tumblr, c'est le paradoxe ultime d'Internet dans son ensemble qu'il représente: un système avec plein de truc sympa et cool, mais qui servent pas vraiment toujours, mais ou tout le monde se retrouve parce que.... ben y'a pas grand chose d'autre à faire.
    Un peu comme le café du coin.
    Doit être ça la définition d'un réseau social ^^

  • Parlons un peu lecture....

    Pin it!

    Oui aujourd'hui je ne vais pas parler boulot (et j'en aurais à dire en bien comme en mal )

    Non aujourd'hui je vais parler de la crise que j'ai depuis un moi et demi au moins qui m'a fait tolaement replongé dans la romance historique... ce qui fait que j'ai dévoré des saga familiales et autres à un rythme surprenant et que je me suis même remise à lire en anglais ^^ (la faute à certaines Canailles...)

    Voici donc un petit récapitulatif (qui si je retrouve la fois sacrée de la blogosphère pourrait découler sur un sujet par saga... on y croit ^^)

    J'ai donc lu/relu pour certain:

    - les Carsington de Loretta Chase ou comment marier ses fils.... avec un attrait particulier pour le numero 2 Rupert "Ruru" Carsington ... bon d'un autre côté ça se apsse en Egypte, y'a une vraie aventure avec un vraie méchant qui jette les gens aux crocodiles... on se croirait dans la Momie, c'est parfait ^^

    - le Cercle des Canailles de Sarah MacLean... parce que soyons honnête j'ai craqué sur la couverture du premier et que Bourne y est décrit exactement comme ça. Et j'aime bien sa relation avec Pénélope, même si il est sacrément tête à claque. Après j'ai eu tellement envie de découvrir les autres membres du club que je l'ai lu en anglais. Et j'ai beaucoup rougit à cause de Cross ... et j'ai aimé Temple et Mara (mais surtout parce que Mara tape sur les gens ... enfin sur Bourne déjà... le pauvre....).
    Et j'ai hâte... très hâte de pouvoir lire tome 4 sur Chase ^^

    - les Bridgerton de Julia Quinn. une vraie saga familiale.... imaginez 8 frères et soeurs et une mère aimante mais décidé à les marier dans la Régence anglaise... même si j'ai des préférés dedans (Colin ♥ ), ce que j'ai surtout aimé dans cette saga, ce sont les relations familiales qui irriguent tous les livres. Contrairement aux Carsington, on croise et recroise à longueur de livres les membres de la famille qui sont partie prenante dans les intrigues... ne serait que pour vanner le frère/sœur sujet du livre.

    - Les Hathaway de Lisa Kleypas... encore une saga familaile aux membres soudés... et une famille encore plus atypique.... bon là j'ai totalement craqué sur Léo, le frère... et pas du tout aimer Harry, le beau-frère (mais quel con!) ... après je m'étais mis aux Hathaway parce que justement dans le 1 on retrouve Cam Rohan que j'avais rencontré dans la Rondes des saisons, autre séries de Kleypas, autour de débutantes qui font tapisserie, et dans laquelle j'ai adoré Saint-Vincent le héros du 3 ... un Diable en Hiver.Le truc c'est que Kleypas, ses séries historiques sont toutes reliées entre elles puisqu'on retrouve les personnage d'une série à l'autre... et puis l'abus de Kleypas fini par lasser du mâle alpha sûr de sa sexualité ... j'ai sincérement rien contre les scènes de sexe, mais là, déjà c'était le même schéma à chaque fois, j'avais l'impression d'être devant le manuel du parfait dragueur.... et au bout d'un moment qu'ils enchainaient la technique comme un gamer qui tente le combo parfait à Street Fighter ...

    - Donc dans le genre moins prévisible et plus intéressant, je vous conseille Courtney milan, déjà parce qu'elle s'auto-édite/traduit en France, donc lisez la Gouvernante insoumise, un court roman qui introduit l'histoire des Frères Sinister (pas parce qu'il sont sinistre mais parce qu'ils sont tous gaucher ^^)Le tome 1 (en attentent de publication en VF) nous fait suivre les aventures du Duc de Clermont (qui est genre très réformiste) et de Minerva Lane, qui suite à un évènement de son enfance, ne tient pas du tout à être remarquée. J'ai adoré, parce que j'ai trouvé que les évènements et les situation n'était pas classique pour la romance historique... contrairement à ce que le résumé laisserait penser. Ne serait-ce que pour les relations intimes parce qu'il s'y passe quelque chose de surprenant pour une romance... (vous z'avez qu'à lire....). Et aussi parce que les enjeux sociologiques y sont très bien décrit...
    Le deux met en scène de demi-frère du Duc de Clermont, Oliver, qui lui est un homme du "peuple"... et là pareil, ses relations avec l'héroïne vont prendre des chemins originaux... et le côté social est très bien intégré à l'histoire... quand au tome 3 je ne l'ai pas encore fini, mais il est pareil... romance et sociologie/questions sociales très bien liée ^^

     

    bon je vais m'arrêter là, j'ai lu d'autre livres mais sur des séries plus courtes ou en indépendant, j'y reviendrais plus tard ^^